Fertilité et acupuncture

L’acupuncture est reconnue pour avoir des effets bénéfiques en matière de fertilité. Elle s’avère très efficace dans les cas d’infertilité inexpliquée par la médecine moderne, mais aussi pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et l’endométriose.

Utilisée seule ou en parallèle avec un suivi en clinique de fertilité, l’acupuncture augmente les chances de grossesse. Plusieurs études en ont démontrée l’efficacité. (1)

La fertilité est influencée par plusieurs facteurs. De nos jours, l’âge plus avancé des femmes, le mode de vie plus sédentaire, l’alimentation et le stress quotidien agissent négativement sur la fertilité. Toutefois, l’appareil reproducteur féminin étant soumis à de fréquentes variations hormonales, les troubles de la fertilité chez la femme sont plus complexes que chez l’homme.

Chez la femme

En médecine traditionnelle chinoise, la stagnation du Qi du Foie et/ou  l’insuffisance énergétique du Rein regroupent la majeure partie des cas d’infertilité féminine. D’une part, le mode de vie plus sédentaire, le stress et une mauvaise alimentation vont contribuer à la Stagnation du Qi du Foie. D’autre part, l’énergie du Rein (Yin, Yang, Jing) s’affaiblit plus la femme avance en âge et avec le surmenage (excès sexuels, mode de vie trop demandant).

Les traitements d'acupuncture visent à rééquilibrer le corps et à le préparer à concevoir un enfant. Ils augmentent l’apport en sang aux ovaires et à l’utérus pour aider la fonction ovarienne et folliculaire, nourrissant l’endomètre pour préparer la grossesse et réduire le risque de fausses couches. À long terme, l’acupuncture aide à réguler les hormones en lien avec la fertilité (FSH, LH, progestérone…).

L’acupuncteur définira les déséquilibres énergétiques en présence et adaptera son traitement à chacune de ses patientes. L’acupuncture peut aider à:

  • La santé globale : meilleur sommeil et digestion, augmentation de l’énergie
  • Réduire le stress en général et celui lié à l’infertilité
  • Augmenter le taux de succès lors du processus de fécondation in vitro (FIV)
  • Améliorer autant la qualité que la production des ovules
  • Réduire les risques de fausse couche
  • Régulariser le cycle menstruel et les désagréments associés (spm, douleur, quantité du flux menstruel…)

Étant donné les différentes phases hormonales du cycle reproducteur de la femme, un suivi hebdomadaire sur une période de trois cycles (environ trois mois) est souvent nécessaire pour de meilleurs résultats.

Couplée aux traitements de fécondation in vitro, l’acupuncture en augmente les chances de succès.  Dans ce cas, les traitements sont recommandés avant, pendant et après la FIV.

Avant: il est suggéré de débuter les traitements d’acupuncture avant la FIV pour préparer l’organisme à recevoir l’embryon ainsi qu’à réduire les effets secondaires des médicaments.

Pendant: un traitement avant et un après le transfert.

Après: selon le cas et les antécédents obstétricaux, un suivi en acupuncture peut être recommandé jusqu’à la 12e semaine de grossesse.

(1)  Couplée aux traitements de fécondation in vitro (FIV), l’acupuncture augmenterait les chances de succès de 65% par rapport aux autres femmes (British Medical Journal (BMJ), février 2008). 

Enfant et bébé

Chez l'homme

L’acupuncture s’avère efficace pour augmenter la fertilité chez l’homme. Étant donné que ce dernier n’est pas soumis à un cycle hormonal complexe comme  la femme, les traitements sont relativement simples.

L’acupuncture aide à :

  • Augmenter la production des spermatozoïdes de formes normales ainsi que la mobilité.
  • Augmenter la libido
  • Traiter certains troubles érectiles
  • Réduire le stress.